Le désormais tristement célèbre logiciel Popcorn time, qui permet de regarder des films et séries gratuitement, a fermé ses portes vers la fin du mois d’octobre 2015. Néanmoins, les créateurs de Popcorn time ont annoncé le 30 octobre dernier être en train de développer une alternative légale de leur logiciel. Cette alternative se nomme “Butter Project” et aucune référence vers des contenus illégaux n’y apparaitrait.  

“Popcorn time”, vous-dites ?

Popcorn time est un logiciel libre qui permet de visualiser des vidéos disponibles sur le réseau BitTorrent qui est un protocole de transfert de données via un réseau informatique. Ce logiciel facilite donc l’accès aux fichiers contenus dans BitTorrent. Films et séries sont disponibles quasi-instantanément, en haute qualité et sous-titrés dans diverses langues. L’interface est simple d’utilisation, moderne, attrayante et extrêmement complète.

Est-ce légal ?

Beaucoup crient à l’illégalité. L’utilisation de Popcorn time, bien que n’étant pas un logiciel de streaming à proprement parler, tombe malgré tout sous le coup de la loi.  C’est simple, le film se charge au cours du visionnage. C’est ce qu’on appelle du “téléchargement en peer-to-peer“.  Il s’agit d’un partage de fichiers entre plusieurs ordinateurs via Internet où chaque internaute est en même temps serveur et receveur, d’où le nom peer-to-peer.

En conséquence, l’utilisateur qui regarde un film via ce logiciel peut donc être détecté par les autorités et être sanctionné par celles-ci. Aux Etats-Unis et en France, des notifications ont d’ailleurs été envoyées à certains utilisateurs les avertissant de leur violation des droits d’auteur.  Du côté des utilisateurs, c’est l’incompréhension la plus totale.  La plupart d’entre eux ne font en effet pas la différence entre Popcorn time et un service légal comme Netflix.  En Allemagne, des amendes sont régulièrement envoyées par les autorités allemandes.

Quant aux créateurs de Popcorn time, ceux-ci maintiennent leur position : le service proposé est légal car ils ne font que lister du contenu déjà disponible. En quelque sorte, ils ne créent pas l’illégalité mais la diffusent. En réalité, aucun film ni aucune série ne sont créés par Popcorn time, le logiciel va les piocher là où ils sont hébergés et il y fournit un accès. Néanmoins, l’utilisateur court un risque car cet accès est lui-même illégal.

Un concurrent redoutable

Popcorn time fait peur aux acteurs reconnus du marché, dont Netflix, ainsi que les services de VOD qui sont tous deux des alternatives légales mais payantes. Le téléchargement illégal est un concurrent redoutable et extrêmement difficile à combattre eu égard à l’insistance des pirates informatiques qui luttent sans cesse pour offrir des services gratuits mais illégaux sur Internet.

Vu le nombre de films provenant du cinéma américain, l’association Motion Picture Association of America avait déjà réussi en mars 2014 à faire suffisamment pression sur les concepteurs de Popcorn time pour que ceux-ci ferment l’accès à leur logiciel, ce qui fût chose faite. Cependant, Popcorn time n’était pas mort pour autant puisque, le code du logiciel ayant été diffusé sur Internet, certains ont entrepris la création de “clones” permettant à plusieurs versions de prendre le relais.

Est-ce la fin de Popcorn time ?

Popcorn time se révèle être un concurrent redoutable.  Et bien que certains se réjouissent déjà de sa fermeture, ses créateurs envisagent la sortie d’un nouveau logiciel, Butter Project, dans une version épurée et lavée de tous soupçons pour les utilisateurs qui seraient restés méfiants à l’égard de Popcorn time. Bien que les autorités ne cessent de menacer de poursuivre les créateurs de Popcorn Time et du futur Butter Project, cela n’empêche pas les créateurs de déclarer que “seul nos utilisateurs décideront si nous vivrons ou si nous mourrons”. Affaire à suivre…

Adeline Balza pour lesJuristes