Que feriez-vous sans votre site internet, votre portail en ligne ou votre e-commerce? De nombreux ouvrages sont aujourd’hui écrits sur le pouvoir économique d’internet. Mais qu’en est-il des aspects juridiques de l’histoire?

Vous avez sans doute déjà eu affaire à des «consommateurs critiques». Ceux-ci se montrent de plus en plus informés, rigoureux et pointilleux. Ils attendent de vous rapidité, flexibilité, simplicité et serviabilité.  Bref, un service excellent.  Et nous n’avons pas encore parlé des souhaits du législateur.

Que les consommateurs soient un peu avantagés dans notre législation française n’est pas apparu comme une surprise. La nouvelle Loi relative aux pratiques du marché et à la protection du consommateur (Loi Hamon) offre encore plus de ressources et de droits à l’acheteur, alors qu’en tant que vendeur, vous devez assumer des responsabilités toujours plus lourdes.

Parmi ces nombreuses obligations, se trouve celle d’information. Vous devez informer votre visiteur comme s’il entrait dans un magasin traditionnel. En tant qu’e-commerçant, vous devez donc être particulièrement disponible. L’indication d’une simple adresse email ne suffit pas. Mettez-vous un instant à la place de l’acheteur: ne souhaiteriez-vous pas pouvoir facilement entrer en contact avec votre vendeur? Evidemment que oui.

Une autre obligation est celle de la confidentialité. Aujourd’hui, il existe encore un peu de désordre sur internet: des accords qui manquent de clarté en ce qui concerne le traitement des données (puis-je revendre cette adresse email?), des nouvelles règles en ce qui concerne les cookies (dois-je vraiment demander sur ma boutique en ligne si je peux conserver les habitudes d’achat de mon visiteur?), et un manque flagrant de transparence en cas de vol de données. Aimez-vous votre propre vie privée autant que celle des autres? Communiquez-le alors aussi à vos clients.

Évidemment, l’analyse du web n’existe pas que pour les boutiques en ligne. Les sites internet ordinaires peuvent aussi bénéficier de ce contrôle approfondi. Nos juristes vérifieront ainsi quels cookies vous utilisez (les cookies sont de petits fichiers de données qui permettent d’optimaliser la gestion technique du site ou de garder en mémoire le comportement de vos visiteurs), si les Conditions Générales qui apparaissent sur votre site internet sont encore conformes aux dernières réglementations, et si les dispositions de votre politique de confidentialité sont suffisamment claires.

Pas encore entièrement convaincu(e)? Lorsque notre analyse s’avère positive (après évaluation ou non d’éventuelles remarques), vous obtenez de notre part le label de qualité juridique unique en France – tout compris. Vous pouvez directement apposer ce label sur votre site internet ou sur votre boutique en ligne, de sorte que la confiance de votre visiteur ne peut plus être mise à mal.

Trouver son chemin dans le dédale de règles et de règlements est loin d’être évident. Nous pouvons vous y aider, et ainsi vous éviter de commettre des omissions ou des erreurs.

Voulez-vous éviter les maux de tête? Ensemble, nous ferons de votre site internet ou de votre boutique en ligne une véritable success story. Convaincu(e)? N’attendez plus, et voyez comment nous pouvons vous aider.